Et si l’on choisissait des meubles durables ?

Comment

Décoration

Dans un souci de préservation de l’environnement, les produits de source écologique et biologique investissent le marché. Et si le mouvement est bien réel dans l’univers de la nourriture ou de la cosmétologie, certains domaines restent à la traine. C’est le cas avec le mobilier où il y a encore des doutes sur le processus de fabrication et l’origine des matériaux utilisés. Mais grâce aux labélisations et aux certifications, l’on commence à avoir accès à des meubles durables qui aident à réduire l’empreinte écologique.

Historique du meuble

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est toujours utile de faire un petit rappel sur l’historique du meuble. Avant les années 1950, les meubles étaient réalisés avec du bois massif et quelques pièces en métal. Mais après cette période, les designers ont fait preuve de diversification en utilisant de nouveaux matériaux plus ou moins malléables comme le plastique, les matériaux composites, l’aluminium, l’acier, le verre ou les panneaux d’aggloméré avec placage. À partir de cette période, le comportement des consommateurs a également évolué en investissant dans des meubles isolés au lieu d’acheter un ensemble complet. Cela leur a permis de faciliter le changement d’un mobilier et de suivre facilement la tendance. Cependant, ces nouveaux types de meubles nécessitent un maximum d’énergie pour leur fabrication, libèrent des substances nocives pour l’environnement et la santé, et ne sont pas durables dans le temps.

Calculer l’impact environnemental d’un meuble

Suivant le type de matériau, le processus de fabrication et le transport utilisés, l’impact environnemental varie d’un meuble à l’autre. Mais pour être fixé, il faut savoir que plus un meuble est compliqué à réaliser, plus il nécessite un maximum d’énergie grise. Par exemple, la réalisation d’un futon en coton de 90 x 200 cm nécessite 44 kWh/kg, si 1kWh équivaut à 3,6 mégajoules ou ½ heure de sèche-cheveux. Et cela est de 8 kWh/kg pour une table en bois laqué. Il est donc important de bien choisir le type de meubles parce que de là dépend l’effet environnemental, et ici, les meubles durables demeurent les meilleures solutions.

Comment reconnaitre un meuble durable ?

Pour être caractérisé durable, un meuble doit répondre à de nombreux critères dont voici les plus importants :

La boutique

Avant de regarder le meuble lui même, il est important de jeter un oeil à la boutique qui vend le meuble en question car certaines d’entre elles sont sont plus respectueuses de l’environnement que d’autre. L’idéal est d’acheter ses meubles dans une boutique tel que Mise en Scene qui est spécialisé dans la vente de meuble haut de gamme et durables et qui les vends en ligne, ce qui réduit également l’empreinte écologique puisque vous n’avez pas à vous déplacer jusqu’au magasin pour faire votre shopping.

• Les matières

Les matériaux utilisés avec les meubles durables sont issus d’un processus de recyclage, renouvelables et peuvent être recyclés à leur tour. Et cette dernière procédure aide à limiter la production de gaz à effets de serre. Parce que le bois demeure le matériau le plus écologique, il faut toujours se fier aux labels du bois FSC et PEFC qui garantissent une gestion durable des forêts. Il faut également privilégier les essences produites en Europe qui sont bien plus écologiques que les variétés exotiques dont l’exploitation est souvent problématique.

• Les émissions

Il est possible de limiter les émissions de gaz à effets de serre avec des meubles en matériaux bruts. Et si vous devez vous tourner vers les versions composites, privilégiez ceux qui sont réalisés sous forme d’assemblage sans colle, des traitements de surface naturels (huile de lin, cires d’abeilles) et surtout sans formaldéhyde.

• Investir sur le long terme

Le principal avantage des meubles durables est la durée dans le temps. En effet, ce sont des produits de qualité qui sont robustes, réparables, réutilisables et recyclables. Pour trouver les bons meubles, vous devez donc vous fier à leur aspect extérieur pour vérifier leur solidité, leur ergonomie, leur design (neutre pour plus de possibilités) et leur dimension (standard).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *